Compte épargne

En France, vous pouvez trouver une grande variété de comptes épargne. Il vous serait donc difficile de vous y retrouver. Mais comment faire le bon choix ? Quel type de livret sélectionner ?

Le livret : c’est quoi au juste ?

Tout le monde qui veut mettre de côté une épargne bancaire peut ouvrir un compte épargne. Le livret réglementé est un type d’épargne dont les conditions d’accès, les plafonds, les taux d’imposition et les taux de rémunérations sont établis par l’État. Aujourd’hui, on peut distinguer plusieurs types d’offre de livret réglementées, à savoir :

·         Le livret A ou livret bleu : une personne n’a droit qu’à un seul livret A. Le plafond est de 22 950 euros pour les particuliers et 76 500 euros pour les associations, avec un taux de 0,75 %

·         Le LDDS ou livret de développement durable et solidaire, accessible uniquement aux personnes mineures et majeures ayant un domicile fiscal en France. Le taux est de 0,75 % et le plafond est 12 000 euros

·         Le livret d’épargne populaire ou LEP avec un taux de 1,25 % et un plafond de 7 700 euros

·         Le livret jeune pour les individus entre 12 et 25 ans est plafonné à 1 600 euros avec un taux qui peut varier d’un organisme à l’autre

·         Le plan épargne logement à adjoindre avec un compte épargne logement ou CEL : le PEL a un taux entre 1 à 2,5 % plafonné à 61 200 euros et le CEL un taux de 0,5 % à 15 300 euros. Les intérêts de ces livrets sont exonérés jusqu’à 12 ans

·         Et le plan d’épargne retraite populaire PERP

Pour les comptes épargnes déréglementés, on peut les classer en deux catégories : les livrets d’épargne bancaire (dont les conditions sont fixées par les établissements bancaires) et les comptes à terme (ou comptes bloqués qui ne peuvent être retirés pendant une durée déterminée d’avance). Il existe une offre qui séduit de plus en plus les consommateurs : le livret zesto. cliquez ici pour plus de détails sur le sujet.

Pourquoi choisir une épargne réglementée ?

Le compte sur livret attire de plus en plus les citoyens. Mais pourquoi ? Parce que pour certains produits financiers, la rémunération qu’on appelle également « intérêt » bénéficie d’une exonération totale d’impôts. Cela signifie que les intérêts ne sont pas imposables et ne feront pas l’objet d’un prélèvement social. En outre, les sommes versées sont disponibles à tout moment et le capital est garanti, ce qui n’est pas le cas avec les autres placements financiers, grâce au fonds de garantie des dépôts. Ainsi, les liquidités seront assurées jusqu’à la limite de 100 000 euros. De même, le titulaire est libre de verser de l’argent à sa convenance, selon ses capacités, sans aucun frais. Toutefois, comparée aux autres placements à risque, la rentabilité n’est pas très intéressante ! De plus, vous ne pouvez pas obtenir de carte ou de chéquier avec ces types d’épargnes.

Quel type de livret choisir ?

Le livret bancaire fiscalisé répond à des règles spécifiques imposées par chaque organisme bancaire contrairement aux livrets réglementés. De la sorte, si vous optez pour cette solution d’épargne, vous devez faire une confrontation. Néanmoins, avant d’ouvrir un livret, renseignez-vous sur les frais de clôture. En tout cas, pour trouver le meilleur livret pour vous, prenez en compte la somme à placer et la durée. N’hésitez pas à utiliser un simulateur en ligne pour avoir une approximation de la rentabilité du placement selon la durée et le montant.

Pour ouvrir un livret epargne, rendez-vous dans une banque physique ou virtuelle. L’atout des agences en ligne ? C’est que les offres sont souvent plus avantageuses et la souscription simplifiée.