Les fondements du financement participatif

Pour le financement d’un projet, on fait appel à un grand nombre d’individus pour les diverses transactions sans passer par les acteurs traditionnels : c’est la base du financement participatif ou crowdfunding. Avant tout, il est primordial de connaitre ce que c’est vraiment le financement participatif, pour pouvoir passer ensuite à ses fondements. Pour enfin savoir comment il fonctionne.

Le financement participatif : qu’est ce que c’est ?

Le financement participatif est un mode de financement basé sur les échanges de fonds entre les personnes dans le but de contribuer à la réalisation d’un projet. Ceci n’entre pas dans le cadre financier traditionnel. Le projet peut toucher plusieurs domaines tels qu’humanitaire, culturel ou économique. En effet, on peut trouver des projets de toute nature dans le crowdfunding par exemple la fondation d’une association caritative, la création d’une comédie musicale, la création d’une entreprise ou même le financement d’une union par le mariage.

Les apports financiers sont recueillis à l’aide d’une plateforme de financement en ligne. La forme du financement peut être un investissement en capital, un don, ou même un emprunt sans intérêt. Le financement participatif ou financement par la foule s’oppose au financement bancaire, car il est autonome et se fait par un grand nombre de personnes. Chacun peut décider de contribuer ou non au projet. Pour savoir en détail comment ça marche un financement participatif, cliquez ici.

Le financement participatif : quels sont ses fondements ?

En fonction de ses possibilités, celui qui contribue à un financement participatif fait sa proposition. Pour le financement d’un projet, le financement participatif est fondé par la collecte de somme. C’est donc une économie solidaire. Les participants ne sont pas motivés par les profits mais plutôt par l’idée de participer à un projet intéressant à leurs yeux. Les entreprises tout comme les individus privés peuvent apporter leurs contributions à un crowdfunding.

Il existe plusieurs types de financement par la foule. Vous pouvez participer par exemple à travers un don que vous faites pour un projet associatif qui est cher à vos yeux. Vous seriez satisfaits lors de la réalisation du projet grâce à vos contributions. Vous pouvez apporter votre contribution aussi sous forme de récompense. S’il s’agit d’un projet pour le développement d’un produit dans la nouvelle technologie, avec votre participation, il est possible qu’un prototype vous soit livré. Le prêt et l’investissement sont deux types classiques de participer à un projet participatif. Dans les deux cas, si le projet prend de l’ampleur, celui qui a contribué reçoit en retour selon la hauteur de sa participation.

Le financement participatif : comment fonctionne-t-il ?

Le financement participatif à un projet est lancé sur une plateforme de financement via la toile. Les porteurs de projets et les éventuels financeurs peuvent faire leurs rencontres via le net. L’opération se déroule comme suit : celui qui initie le projet procède à une ouverture de compte sur cette plateforme et y met les descriptions détaillées de son projet, sans oublier le montant total du projet et la somme qu’il désire avoir, les formes de financement à son projet. Puis celui qui veut contribuer au projet ouvre à son tour un compte via la même plateforme et coche un choix de sa manière de contribuer. Cette forme de sollicitation de contributions est très avantageuse pour le porteur de projet. Les investissements sont très larges et cela facilite l’accès aux fonds. Le financement participatif est aussi excellent pour la promotion de son projet même de bouche en oreilles entre les investisseurs. Cela met en avant l’esprit entrepreneurial qui peut toucher un large public.

Notons toutefois que si la somme désirée n’est pas atteinte à la fin de la durée du financement, les fonds ne sont pas transférés au porteur du projet. Mais dès que le fonds est réuni, le porteur de projet peut le récupérer pour la réalisation de son œuvre. Et il a le devoir de faire un reporting régulier d’avancement à ceux qui ont contribué à la réalisation de son travail. Le développement de plateforme de financement participatif s’est multiplié ces dernières années sur le net. Il se classifie d’une façon générale à des activités spécialisées. Alors, les inscriptions dépendent de la vision du porteur de projet. Ce mode de financement a pris beaucoup d’ampleur. Sa percée touche différentes formes, et c’est très réjouissant.