pharmacie

De plus en plus d’entrepreneurs se lancent actuellement dans le secteur pharmaceutique. Cela est notamment dû au vieillissement de la population et à l’augmentation de la demande de médicaments et d’équipements médicaux. Cependant, avant de réaliser un projet d’ouverture de pharmacie, il est d’abord indispensable d’évaluer les dépenses et d’adopter une meilleure stratégie financière. Découvrez comment trouver un financement de pharmacie.

Ouvrir une pharmacie

Le secteur pharmaceutique constitue une excellente occasion d’investissement. Cependant, pour pouvoir ouvrir une pharmacie, il faut obligatoirement avoir un diplôme d’État de docteur en pharmacie et avoir une expérience professionnelle d’au moins 6 mois. Il est impossible d’ouvrir une pharmacie sans diplôme. Il faut également effectuer une demande de licence d’exploitation auprès de l’Agence régionale de santé (ARS).

Le propriétaire n’a pas le droit d’exercer un autre métier en même temps. Le nombre de pharmaciens adjoints qui doivent assister le pharmacien titulaire varie selon le chiffre d’affaires de l’officine. Une pharmacie peut vendre différents types de produits : des médicaments, des dispositifs médicaux, des compléments alimentaires, des produits cosmétiques, d’aromathérapie, etc. En France, les tarifs pour la vente de médicaments sont réglementés. Le pharmacien ne peut pas les vendre à des prix qu’il souhaite. Quant au statut juridique de la pharmacie, le professionnel a le choix entre créer une société ou une entreprise individuelle. Pod.fr vous conseille dans votre projet d’achat, vente et gestion d’officine.

Quel budget pour ouvrir une pharmacie ?

Malgré ses divers avantages, ouvrir une pharmacie demande des investissements de coûts élevés. Outre l’achat des produits, il faut notamment prévoir un budget pour l’achat ou location du local commercial, les coûts salariaux, du budget pour l’achat de divers équipements de la pharmacie tels qu’ordinateur, vitrine, présentoir, mobilier, caisse enregistreuse. Pour éviter un endettement problématique, il faut obligatoirement disposer d’un apport personnel pour pouvoir ouvrir une pharmacie. Bien souvent, l’apport personnel ne suffit pas. Il faut trouver une autre solution de financement si votre besoin de financement est supérieur au capital dont vous disposez .

À tout moment de la vie d’une pharmacie, d’autres financements peuvent également être nécessaires notamment en cas de projet de rénovation ou d’aménagement d’un nouveau local. Ces financements sont indispensables pour accroître le développement de votre activité.

Trouver des financements

Ouvrir une pharmacie demande de gros investissements (loyer, coûts salariaux, etc.). Pour mener à bien votre projet, il est indispensable de trouver une meilleure source de financement. Vous pouvez penser à un autofinancement. Vous pouvez aussi réaliser une demande de prêt auprès des établissements bancaires. Un pharmacien peut souscrire un prêt bancaire en nom propre ou en société. Cependant, avant de contracter un prêt, il faut d’abord bien étudier le montant et le taux du prêt. Les taux d’emprunt peuvent varier selon les banques. Il est donc préférable de comparer plusieurs offres afin de trouver un prêt à meilleur taux. Le taux d’emprunt bancaire peut également dépendre de la durée de remboursement. Plus la durée d’emprunt est longue, moins le taux est bas.

Les financements d’une pharmacie consistent généralement en un apport personnel et un emprunt bancaire. Un prêt bancaire est généralement un prêt d’amortissement. Le montant emprunté par une banque dépend particulièrement de votre apport personnel. Il est aussi indispensable de souscrire une assurance pour pouvoir obtenir le prêt. Il faut aussi établir un plan de financement pour votre prêt. Si vous avez des difficultés à  obtenir un prêt bancaire, sachez qu’il existe également d’autres solutions non bancaires pour financer une officine. De nombreuses plateformes de crowdlending sont actuellement disponibles sur internet. Il faut prendre en compte de plusieurs critères pour bien choisir sa plateforme (taux d’intérêt, type de projet à financer, sélection d’entreprise financée, etc.).