gestion passive

L’objectif de la gestion passive étant de répliquer les performances d’un benchmark ou de l’indice de référence d’un portefeuille, il est opposé à la gestion active qui, elle, a pour objectif de surperformer le benchmark. Notre article vous permet de comprendre en quoi consiste réellement la gestion passive.

Gestion passive, c’est quoi? 

Cette notion purement financière porte sur la gestion du portefeuille et vise à répliquer les performances d’un benchmark pouvant s’agir de différentes classes d’actifs à l’instar des actions, obligations, matières premières ou encore les secteurs d’activités et zones géographiques tels que les continents ou les pays. Concrètement, la gestion passive permet de gagner des profits à partir de la performance d’un indice ou du benchmark dans un marché en hausse. Il s’agit d’une formule davantage prisée par les particuliers lorsqu’ils voient la difficulté dans la sur-performance du benchmark. Elle est également mise en application quand ils désirent diversifier leur portefeuille « bourse ». Au sein d’un marché en hausse, cette forme de gestion apparaît plus appropriée pour générer de l’efficacité et de la performance. Toutefois, en cas de crise ou de présence d’un marché baissier, il existe bel et bien un risque de marché. Dans ce cas précis, les investisseurs peuvent être sujets à des pertes considérables et l’intervention rapide d’un bon gérant, qui sera apte à prendre les dispositions adéquates, est nécessaire. 

Gestion passive avec des ETF : de quoi s’agit-il et quels en sont les avantages ?

Etant des fonds indiciels qui sont côtés en bourse, les ETF ou « Exchanges Traded Funds » représentent une alternative aux fonds de gestion passive habituelle. Si l’on devait parler de leurs avantages, les ETF en admettent plusieurs et ces derniers sont, généralement, assez bénéfiques pour l’investisseur. En effet, les ETF permettent une cotation en continu. Cette dernière offre à l’investisseur la capacité de se retirer du fond, à n’importe quel moment, et tout cela, sans aucun frais à payer en plus. L’émetteur de l’ETF est chargé d’assurer la liquidité qui est, notamment, très importante. La réduction des frais de gestion fait également partie des avantages apportés par la gestion passive avec des etf. Effectivement, le coût d’un ETF ne s’élève qu’aux environs de 0.30% tandis que la valeur d’un fond de gestion passive habituelle s’élève aux alentours des 1% pour une année. Les ETF permettent également la réplication exacte qui signifie qu’ils sont un outil permettant la réplication la plus à proximité des performances de l’indice de référence. Dans le cas d’un placement à long terme, il n’y aura qu’un minime écart entre le rendement et l’indice. A noter que cela n’est pas forcément le cas pour un fond de gestion passive habituelle. Quant aux divers soucis d’accessibilité, les ETF représente une solution idéale et efficace. En effet, rien que par l’intermédiaire d’un simple clic, il vous est possible d’y investir et de procéder à une réplication des performances de l’indice que vous avez, vous-même, choisi. Ainsi, les ETF permettent une meilleure diversification instantanée de votre portefeuille dite « bourse ». 

Les risques pour les clients investisseurs

La vigilance est toujours de mise lorsqu’on s’expose à un quelconque marché ou à une quelconque action commerciale et financière. C’est le cas de la gestion passive qui n’est pas une pratique exempte de risques. En effet, le fait de s’exposer à un marché utilisant la gestion passive peut induire à un souci de concentration des risques. Ces derniers concerneront principalement les valeurs les plus importantes. Cela signifie qu’à partir de cette pratique, le client est exposé à un nombre limité de valeurs. Mais cela ne s’arrête pas là. Il est également exposé aux valeurs qui ont le mieux marché dans le passé. La gestion passive exhorte ainsi le client à acheter des titres à coûts élevés et, à l’inverse, de ventre des titres à prix bas. Ainsi, cela apparaît comme étant un acte antagoniste au bon sens. Néanmoins, les avantages offerts par cette pratique sont nombreux et ils n’empêchent pas ceux qui optent à la gestion passive de faciliter leur vie d’investisseur en opérant sur un marché d’actions en choisissant cette pratique. Certes, elle requiert du courage et de la vigilance, mais cela n’empêche pas à de nombreux investisseurs de procéder à ce type de gestion de portefeuille.