Il existe encore de nombreux mythes souvent répétés sur le leasing. On entend souvent que ce type de financement est réservé aux entreprises et aux indépendants. Après tout, ils peuvent déduire de leurs impôts les mensualités de location en tant que frais de fonctionnement. Or, le leasing est aussi profitable aux particuliers.

Aucun désavantage fiscal pour les particuliers

Il est vrai que la déductibilité fiscale des loyers est l’un des avantages du crédit-bail commercial. En particulier, grâce au leasing souvent courant sans acompte, les entreprises ou les indépendants ont l’avantage d’économiser leurs propres liquidités, car aucun paiement spécial ne doit être effectué.

Seulement, en tirer un prétendu désavantage pour les locataires privés semble tiré par les cheveux , et semble peu aboutissant. Après tout, même avec les alternatives au leasing privé – généralement l’achat ou le financement d’un véhicule – ces coûts ne sont pas déductibles des impôts pour les particuliers. Ainsi, que des mensualités de crédit-bail ou des mensualités de crédit soient versées pour le financement d’une voiture, cela ne fait aucune différence sur le plan fiscal. Le leasing ne présente donc aucun inconvénient.

La liquidité financière est maintenue

Les particuliers bénéficient également d’un avantage important et majeur de la location de véhicules sans acompte. Contrairement au financement ou au prêt automobile, il n’y a pas d’acompte ni de versement final. Il n’est pas nécessaire de payer de grosses sommes d’argent, généralement plusieurs milliers d’euros, en une seule fois ; au contraire, l’utilisation du véhicule est simplement payée par la traite mensuelle déduite au profit du leasing . De nombreux particuliers apprécient cette facilité de gestion et cette transparence, qui leur laisse une “marge de manœuvre” suffisante, tant sur le plan financier . 

Le leasing : une solution pour renouveler son véhicule

Le leasing est un bon choix sur le plan privé, notamment lorsque le véhicule doit être renouvelé régulièrement. En toute sobriété, l’achat d’une voiture en tant que personne privée ne vaut généralement la peine que si elle doit être conduite pendant de nombreuses années. Il est bien connu que la perte de valeur d’une voiture neuve est particulièrement élevé au cours des premières années – de nombreuses voitures, par exemple, ne valent que la moitié environ au bout de trois ans malgré leur faible kilométrage.

Si vous voulez vendre votre voiture, vous devez donc non seulement trouver un acheteur sérieux, mais aussi subir une lourde perte financière. Dans de nombreux cas, cette somme dépasse nettement les versements de crédit-bail correspondants qui auraient pu être effectués sur la même période. Et le fait de conduire la voiture bien au-delà des premières années est plus logique d’un point de vue économique lors de l’achat ou du financement, mais cela comporte aussi des écueils. Car après quelques années et un nombre de kilomètres affichés  sur le compteur, les premières  lourdes et grosses réparations commencent à se manifester

En fin de compte, le leasing privé est non seulement moins cher, mais aussi beaucoup plus pratique. À la fin de la période de leasing, la voiture est simplement rendue – la valeur résiduelle réelle du véhicule n’est pas pertinente pour le locataire privé dans un leasing kilométrique typique. L’importance de cet aspect est illustrée, par exemple, par l’inquiétude de nombreux acheteurs de diesel face à une future perte de valeur drastique due à la question des émissions de gaz d’échappement.

Avec le leasing, on peut également agir ici en toute sérénité et ne pas avoir à se soucier de la restitution du véhicule. En outre, vous conduisez une voiture neuve pendant une période clairement définie, au cours de laquelle l’expérience montre qu’aucune réparation imprévue n’est nécessaire – ou qu’elle est généralement encore couverte par la garantie du constructeur. En même temps, vous bénéficiez de la conduite d’une voiture dotée d’une technologie de pointe, qui peut avoir un effet positif notamment en ce qui concerne les systèmes de sécurité, les aides à la conduite et, bien sûr, la consommation de carburant du moteur.

Un taux de location favorable est ce qui compte

Bien entendu, il revient aux particuliers de décider s’ils veulent opter pour le leasing ou non. Cependant, il faut tenir compte d’un élément essentiel : les coûts réels, c’est-à-dire le taux de leasing effectif par mois.