micro crédit

Les encours de micro crédit s’élevaient en 2017 à près de 1.5 milliards d’euros et les prévisions pour 2023 sont de 2 milliards d’euros. vous l’aurez compris, ce système de prêt est très dynamique en France avec une croissance annuelle avoisinant les 10%. De nombreux consommateurs, entre entrepreneurs et particuliers se tournent vers cette alternative au prêt classique. Pourquoi de plus en plus de Français optent pour cette forme d’emprunt ? Quels en sont les avantages ? Nous avons fait le tour de la question.

Le micro crédit en quelques mots

Avant d’en découvrir les avantages, il convient dans un premier temps de présenter ce système de prêt en quelques mots.

Le micro crédit s’adresse à des consommateurs ayant des projets à réaliser ou d’autres besoins d’argent, mais dont les ressources financières sont restreintes. Le traitement du dossier se base alors sur la crédibilité de l’utilisation prévue du fond demandé. Ainsi, l’obtention ou non du prêt dépend de la légitimité du projet et de la situation personnelle du bénéficiaire. Notez cependant que moins le montant demandé est élevé, plus l’accès à ce genre de crédit est facile.

En tout cas, ce genre d’emprunt  représente une somme relativement faible. Sur des banques en ligne comme  Cashper.fr, on peut emprunter à partir de 50€.  Le montant maximal quant à lui dépend de la banque contactée et du profil du bénéficiaire.

Le micro crédit s’adapte à tous les profils

Comme cette forme de crédit s’adresse essentiellement aux personnes en difficulté financière, elle est accessibles à de nombreux consommateurs non éligibles aux prêts bancaires classiques. Ainsi, les étudiants, les bénéficiaires d’allocations sociales, les seniors ou encore les personnes en situation de handicap peuvent plus facilement emprunter grâce à ce système.

En d’autres termes, la sélection des dossiers est moins exigeante en comparaison des conditions des banques et autres organismes prêteurs habituels. Mais malgré cet accès facilité, les démarches n’excluent pas les vérifications de solvabilité. Un revenu minimal vérifiable est quand même exigé par les organismes de micro crédit.

En tout cas, beaucoup de particuliers peuvent accéder à cette solution pour financer leurs besoins quotidiens. Ils étaient près de 84.000 en 2017 et ce chiffre ne cesse d’augmenter. De nombreux entrepreneurs qui lancent ou qui développement leur activité y ont également recours. 

Le micro crédit est rapide, avec des démarches simplifiées

Le traitement des dossiers dans le cadre d’un micro crédit est très rapide par rapport à celui d’un prêt classique. Le délai à prévoir dépend évidemment de l’organisme de microfinance que l’on contacte, mais il est tout à fait possible d’obtenir de l’argent liquide en 24h. Le délai moyen à prévoir ne dépasse pas 15 jours en tout cas.

De plus, les conditions d’obtention du crédit sont moins strictes que dans le cadre d’un prêt classique. Il suffit en règle générale d’avoir minimum 21ans, de résider en France et d’avoir un revenu mensuel vérifiable dont le montant minimal accepté varie en fonction de l’organisme prêteur.

Concernant les démarches à faire, un simple formulaire en ligne permet au demandeur de micro crédit de faire vérifier son éligibilité ou non auprès de l’organisme prêteur. Il devra alors communiquer quelques données personnelles de base, des informations relatives à son domicile et à ses sources de revenus et enfin, le type de prêt qu’il souhaite demander (si l’organisme en propose plusieurs) A la suite d’une vérification rapide, il recevra une réponse de la part du service client. En cas de réponse favorable, il devra réunir quelques documents :

       Pièces d’identité

       Relevé de coordonnées bancaires de son compte français

       Fiches de paie ou autres justificatifs de revenus

       Photo actuelle

       Etc.

Envie de bénéficier de tous ces avantages du micro crédit ? Le Ministère de l’économie, des finances et de la relance propose ici un dossier très complet sur ce financement plus qu’intéressant.