Si les transactions d’échange essentielles entre deux objets économiques sont représentées comme des flux d’argent et des flux de marchandises, l’économiste appelle ce modèle le cycle économique.

Ces deux mouvements correspondent l’un à l’autre dans le cycle économique fermé, mais ils vont en sens inverse entre les ménages, les entreprises, les banques et les États.

Un cycle économique simple

Dans le cycle économique simple, il y a deux acteurs, à savoir le ménage et les entreprises.

Les entreprises fournissent au ménage de la main-d’œuvre et lui versent des salaires, avec lesquels le ménage achète à son tour des biens de consommation et des services aux entreprises.

C’est ce qu’on appelle le flux monétaire en économie.

Dans le flux de biens, les entreprises reçoivent des ménages de la main-d’œuvre, du capital, par exemple par l’achat d’actions, de l’éducation et des terres, qui leur permettent d’offrir leurs biens et services.

Les conditions préalables au cycle économique simple sont :

– Une économie fermée

– Une économie en stagnation

– L’État n’intervient pas

– Pas d’épargne et pas d’investissement

Cycle économique prolongé

Le cycle économique étendu concerne également les capitaux tels que les banques et les compagnies d’assurance.

On suppose que les ménages ne dépensent pas seulement leur argent en biens de consommation et que les entreprises n’investissent pas seulement leurs revenus générés dans les salaires et traitements.

Le système bancaire gère l’épargne des ménages et leur accorde, ainsi qu’aux entreprises, des prêts à l’investissement.

Le flux monétaire est prolongé par les intérêts payés aux ménages et aux entreprises lorsqu’ils épargnent.

Lorsque des prêts sont contractés, le capital revient aux banques sous forme d’intérêts.

Ce système à trois facteurs est également appelé cycle économique dynamique. 

Cycle économique complet

Dans le cycle économique complet, le facteur “État” s’ajoute.

Elle donne de l’argent sous forme de prestations sociales.

En outre, l’État est un employeur dont les ménages privés reçoivent des salaires et des traitements, à condition qu’ils travaillent dans des institutions publiques.

L’État perçoit des impôts auprès des ménages et des entreprises et reçoit des biens et des services des entreprises.

En diminuant et en augmentant les impôts et les subventions aux entreprises.

Un cycle économique complet est une économie fermée sans intervention étrangère.

Cycle économique d’une économie ouverte

Le cinquième facteur est le commerce extérieur, qui intervient dans le cycle économique par l’importation et l’exportation de biens, de services et de main-d’œuvre.