DPEF

Obligatoire pour certaines entreprises, la déclaration de performance extra-financière (DPEF) est le document de référence en matière de RSE. Qui est concerné par cette mesure ? Que faut-il mettre dans votre DPEF ? On vous dit tout sur le sujet.

Qu’est-ce que la DPEF ?

La DPEF ou Déclaration de Performance Extra-Financière est venue compléter le rapport RSE prévu par la loi Grenelle II, et ce, depuis 2017. Elle résulte de la directive européenne de 2014 sur la transparence et la publication d’informations extra-financières. 


La DPEF a pour objectif d’inviter les entreprises à communiquer et à se questionner sur leurs actions en termes de RSE. Ainsi, le but est d’intégrer les entreprises dans le mouvement global de société vers un développement durable. 

Concrètement, la DPEF est un document établi par l’entreprise qui présente et valorise les démarches RSE des entreprises.

Les informations RSE

La RSE (ou Responsabilité Sociétale des Entreprises) a pour but d’encourager les entreprises à identifier leur impact sur les enjeux sociétaux, environnementaux et sociaux et à optimiser leurs impacts positifs. Ainsi, les informations RSE prennent en compte des enjeux sociaux, environnementaux, économiques et éthiques.


Qui est concerné par la DPEF ?

La DPEF concerne seulement les entreprises, et toutes les sociétés ne sont pas concernées. Elle est obligatoire seulement si l’entreprise est : 

  • Cotée en bourse, compte plus de 500 salariés, et dont le bilan dépasse les 20 millions d’euros, ou dont le chiffre d’affaires net est supérieur à 40 millions d’euros,

  • Non cotées, compte de plus de 500 salariés, et dont le bilan ou le chiffre d’affaires est supérieur à 100 millions d’euros.

Utiliser la DPEF comme un outil au service de sa performance.

La DPEF peut être un levier pour questionner la stratégie de l’entreprise, l’orienter vers la création de valeur environnementale et sociétale, améliorer l’image de votre entreprise. En effet, vous pouvez utiliser votre DPEF pour mettre en place une stratégie globale de croissance prenant en compte les risques environnementaux et sociaux liés à l’activité de l’entreprise


Ainsi, vous pouvez mettre en place des initiatives concrètes à intégrer dans votre stratégie. Il peut s’agir d’une diminution de déchets, d’actions pour davantage de parité en entreprise ou encore la réduction de la consommation de carburants de la flotte de véhicules.


Définir une politique avec des objectifs précis permet à l’entreprise de suivre ses progrès sur des sujets environnementaux et sociaux. Par exemple, la réduction de déchets ou la compensation carbone renforcent l’image de l’entreprise.


Durant la rédaction de votre DPEF, vous pouvez ainsi mettre en avant les actions déjà menées en la matière, et prendre des engagements sur les nouvelles actions à mettre en place.

Consacrez les moyens nécessaires

La création de votre DPEF nécessite qu’une équipe se consacre à cette tâche. A la différence du précédent rapport RSE (Grenelle II) qui comprenait une liste obligatoire de 47 thèmes à traiter, la DPEF est un document qui s’adapte aux enjeux liés à l’activité de l’entreprise, établis par une analyse de matérialité. C’est également un outil de communication interne et externe de l’entreprise. 


Il est donc essentiel de préparer une DPEF qui répond aux attentes des parties prenantes et des investisseurs. La DPEF permet de présenter l’écosystème de l’entreprise et les actions vertueuses qu’elle met en place en termes de RSE.


Optez pour une solution efficace

kShuttle apporte une solution aux entreprises dans l’établissement de leur déclaration de performance extra-financière

En choisissant la solution kShuttle, vous gagnez en efficacité pour la mise en place de votre DPEF.